Cadène


Cadène

JPEG - 94.1 ko

Des danses traditionnelles, à la cadence spécifique, sont ici audacieusement portées par des compositions, souvent inspirées par les musiques des régions de France, d’Irlande, d’Afrique de l’Ouest, du Moyen-Orient, des pays scandinaves, cajun… Venant d’horizons différents, les quatre musiciens de Cadène amènent chacun leur pierre à cet édifice en accordant leurs violons, accordéon, cistre et cornemuse du Centre pour parler un seul et même langage : celui du bal, du partage et de la convivialité.

Distribution

Tiennet Simonnin : Accordéon chromatique, composition

Sylvain Quéré : Cistre, composition

Julien Barbances : Violon, cornemuse du centre, composition

Camille Raibaud : Violon, alto, mandoline, composition

Julien Barbances

Multi-instrumentiste autodidacte : Cornemuse, Violon, Chant, Percussions, Guitariste, compositeur et arrangeur, Julien Barbances est de ces musiciens pour qui la musique représente un mode de vie. Elle est partout, tout le temps : la musique et lui ne font qu’un. Que ce soit au chant, à la cornemuse du centre, au violon, il est animé par ce besoin de recherche perpétuelle, de découvrir, expérimenter, approfondir et faire vivre les musiques traditionnelles. Directeur artistique de « La Société Fraternelle des Cornemuses » il est également l’un des piliers de La Machine, (célèbre quartet de la scène Trad/folk actuelle, respecté pour son son original, sa créativité et son lien étroit aux sources) et de Bougnat Sound (trio de musique auvergnate). Julien a su développer un jeu personnel, teinté de blues, de musique jamaïcaine et bien sûr de musique du centre France, et atteint un aboutissement par son album solo « Approchez pour entendre », (2007/AEPEM). Il devient alors une personnalité musicale reconnaissable entre mille, et surtout incontournable de la scène traditionnelle française.

Sylvain Quéré

D’origine bretonne, Sylvain commence la guitare en autodidacte puis se spécialise dans l’accordage DADGAD (accordage ouvert, utilisé en musique bretonne et irlandaise). Il se trouve vite plongé dans l’univers des musiques traditionnelles et, au contact d’autres musiciens, crée différentes formations de fest noz. Il s’intéresse en parallèle à la musique irlandaise qu’il pratique lors de sessions à Nantes, puis à Lyon où il arrive en 2006. Il y découvre les musiques traditionnelles du Centre-France et le milieu des bals folk. Il fonde plusieurs groupes qui ont marqué la « scène trad » (Re-fût de chêne, Mister Klof...). lorsqu’il arrive sur Montpellier, en 2011, il intègre une nouvelle formation : Qalam, ensemble musical qui propose un répertoire mêlant musiques traditionnelles européennes, musiques orientales et chant Gnawa. C’est à cette période qu’il s’intéresse aux instruments à cordes doubles, tels que le cistre avec lequel il explore différents répertoires de musiques traditionnelles de l’ouest de l’Europe.

Camille Raibaud

Est un joueur de violon natif de la région bordelaise. Issu d’une famille de musiciens, il commence le violon à l’âge de 7 ans dans une école de musique de l’Entre Deux Mers, puis se forme en autodidacte à la guitare (Accordage DADGAD), à la mandoline, et au bouzouki Irlandais. Il fréquente conjointement les réseaux des Musiques Actuelles et des Musiques Traditionnelles, pour se professionnaliser à l’âge de 21 ans. Après s’être passionné pour les musiques irlandaises et écossaises, il explore peu à peu le répertoire de musique à danser du Sud Ouest de la France, dont il devient un spécialiste reconnu. Après s’être formé auprès de professeurs tels que Didier Oliver ou Xavier Vidal, il obtient en 2015 un Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) avec la mention très bien au Conservatoire de Toulouse.

Profitant de la polyvalence du violon, le hasard des rencontres et son goût pour l’ouverture le font participer à l’enregistrement d’une trentaine d’albums comme titulaire et une quinzaine d’autres comme invité, dans des registres aussi divers que la chanson française, la chanson occitane, le rock, le folk, le swing, les musiques jamaïcaines et les musiques traditionnelles (irlandaise, suédoise, écossaise, gasconne…)

Musicien actif et militant, il est l’un des membres fondateurs des groupes La Forcelle, Faburden, Laüsa, Solvända, Irish Times, crée le festival Tradethik, et conduit l’organisation de bals et d’ateliers de musiques et danses traditionnelles en région bordelaise entre 2009 et 2015. En 2016 il crée Tradethik Productions, collectif d’artistes fédérant une dizaine de groupes, et enseigne le violon traditionnel au conservatoire de Toulouse depuis 2019. Camille donne des stages et des masterclasses de violon gascon et de violon irlandais depuis 2008.

Tiennet Simonnin

Tiennet Simonnin fait ses débuts à l’accordéon chromatique en 1988. À l’adolescence, il se passionne pour la musique irlandaise et débute l’apprentissage du répertoire et du style irlandais, d’abord au tin whistle, puis plus tard à l’accordéon chromatique, au uilleann pipes et au bouzouki. Au début des années 2000, il joue beaucoup en session et en concert avec les groupes Shelta et Bouncing Feet. À partir de 2007, il travaille davantage sur les musiques traditionnelles françaises, en particulier la musique d’Auvergne. Il fait la rencontre de Michel Esbelin, avec qui il crée un duo cabrette / accordéon. Tiennet commence également à jouer en bal folk : c’est la naissance du duo TTC (avec Thomas Restoin) en 2009, puis de Mister Klof (avec Sylvain Quéré, Julien Cartonnet et Sylvain Vuidart) en 2010, groupe lauréat du concours du Château d’Ars l’année suivante. Par la suite, Tiennet s’intéresse de plus en plus aux origines du musette parisien. En 2014, avec Solen Imbeaud et Camille Raibaud, il participe à la création d’un spectacle jeune public autour de ce thème, Les Enfants du Bal, qui donne naissance à un album sous forme de conte musical, récompensé par un « coup de cœur » de l’Académie Charles Cros. Tiennet fait par ailleurs la connaissance de la chanteuse Sophie Gamblin ; avec Antoine Leclercq au banjo, c’est le début d’un nouveau projet musical : Les Papillons de Nuit, trio qui redonne vie au répertoire musette de l’entre-deux-guerres à Paris. En 2020, Tiennet fonde Traucanèu avec Anne-Lise Foy à la vielle à roue et Camille Raibaud au violon, trio qui met à l’honneur le répertoire traditionnel à danser d’Auvergne, et Balam, quartet d’accordéons chromatiques avec Julien Padovani, Hervé Capel et Thomas Restoin, qui propose en concert un répertoire de compositions inspirées des musiques traditionnelles. La même année, son premier album solo voit le jour pour la collection « Un artiste, un instrument » produite par Dominique Bommel. Tiennet est parallèlement sollicité de façon régulière pour animer des stages et des master-classes autour de l’accordéon chromatique, du uilleann pipes et du tin whistle.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2022

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LunMarMerJeuVenSamDim
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois